Une pensée aux familles d’accueil : la grande école Handi’Chiens

Aujourd’hui, c’est une journée un peu spéciale et dans un sens un peu triste pour certaines familles d’accueil. C’est le jour où certains chiens rentrent à la grande école Handi’Chiens, au centre de Saint Brandan en Bretagne. Un moment important avec une part de fierté, mais aussi un peu de tristesse.

La grande école Handi’Chiens, c’est quoi ?

Nous appelons la grande école Hand’Chiens ce passage auprès des éducateurs. Après avoir passé environ 16 mois avec les chiens (de leurs 2 mois à leurs 18 mois), les avoir sociabilisés, leur avoir pris des commandes, les avoir chouchoutés, les familles d’accueil doivent rendre aux éducateurs les futurs chiens d’assistance qu’ils leur ont été confiés. Pendant 6 mois, ils ne sont plus dans une famille, mais en chenil. La taille du chenil (enfin, le nombre de chiens surtout) doit dépendre de la taille du centre et du nombre d’éducateurs. Alors, certes, il n’y a plus le cocon qu’il y a en famille, mais ils sont bien installés. Les éducateurs vérifient leurs acquis en commandes et comportement. Ils apprennent les dernières commandes, les plus compliqués, les plus minutieuses ou qui risque d’endommager le matériel des familles d’accueil. Il suffit de voir le tour des clenches (poignées de portes) de certaines portes (du centre Handi’Chiens Vineuil en tout cas) pour comprendre 😀 Les chiens apprennent ou découvrent la présence d’un fauteuil électrique et manuel (parfois aussi déambulateur) et apprenant à marcher à leur côté ainsi que certaines commandes liées à ce matériel.

À la fin de ces 6 mois, ces futurs chiens d’assistance ont comme un test. Les éducateurs voient ainsi s’ils sont prêts, apte, ou non à être remis à un bénéficiaire dans le besoin. Bien sûr, ils sont tous différents et en fonction de leur caractère tout chien ne correspondra pas forcément à tout le monde, il faut trouver le bon binôme. 🙂

Et s’ils ne réussissent pas le test final ?

Dans ce cas, comme les étudiants, ils repiquent et sont repartis pour 6 mois avec les éducateurs. D’ailleurs, c’est ce qui est arrivé à Gaïa 😛

S’ils réussissent (même la 2ème fois 🙂 ) ?

Alors là c’est du concret ! Ils ont réussi la grande école Handi’Chiens ! Ils vont être présentés à une session pour le stage de passation. Il y en a un tous les 6 mois (tout est calculé ! 🙂 ). Si un futur chien d’assistance ne fait pas partie des sélectionnés, il sera proposé pour le suivant. C’est aussi ce qui est arrivé à Gaïa 😀 C’est pour cela que je ne l’ai pas eu quand elle avait 2 ans, mais déjà 3 ans.

C’est à la fin du stage qu’on ne peut plus les appeler des futurs chiens d’assistance, car ils sont diplômés (et en service, si je peux dire, au travail) et deviennent des chiens (ou chiennes) d’assistance.

Pourquoi « mais aussi un peu de tristesse » ?

Même si vous savez pourquoi vous le faites, vous vous attachez forcément à cette petite boule de poils que vous avez eu a 2 mois qui vous a fait pipi partout au début, mais que vous craquiez en la regardant. Cette petite boule de poils qui a fait ses dents sur des meubles ou qui a mangé des chaussettes en vous regardant d’un air innocent et qui vous fait craquer. Ce petit bout a sûrement eu des moments où il était malade et où vous vous êtes inquiété pour lui. Ne serait que le jour où il s’est fait castrer (ou elle s’est fait stériliser). Vous vous êtes peut-être même ruiné en jouets pour qu’il ne joue qu’avec un seul (ou un bout de carton, ou une petite cuillère). En même temps, éduquer correctement un chiot sans y mettre du sien c’est impossible. Le chiot ne ressentira pas votre joie quand il fait quelque chose de bien (ne serait-ce que caca dehors 🙂 ), car là, c’est la fête ! La grande école Handi’Chiens c’est aussi un passage important dans la vie d’un futur chien d’assistance, une étape. Un peu comme un parent qui voit son enfant partir pour l’université 🙂 Bref, vous y avez mis tout votre cœur, vous l’avez aimé (et vous continuez !) et vous devez vous en séparer pour un chenil en plus ! Alors oui, un peu de tristesse. Surtout que vous êtes plusieurs, donc vous devez vous entrainer dans vos pleurs 😛

Oui, mais 6 mois après c’est la joie ! (lorsqu’il est remis)

Bien sûr que c’est la joie ! Le travail accompli, mission réussie ! Mais là, vous savez qu’il part vraiment, bon cette fois dans une famille, c’est déjà mieux et surtout il va beaucoup aider une personne. Sauf que là, vous re pleurez ! Pourquoi ? Déjà, à la remise, les éducateurs font un petit discours pour chacun et eux-mêmes ont du mal à ne pas pleurer ! (à Vineuil en tout cas) et puis, le bénéficiaire pleure de joie, car il l’attendait avec impatience ce chien d’assistance et vous, vous êtes à la fois triste qu’il parte, heureux qu’il parte (oui oui très contradictoire ! 😀 ) et fiers de lui et de vous !

C’est dur tout ça

Oui, pour les familles d’accueil la séparation est dure, mais sans elles, Handi’Chiens ne pourrait pas être ce qu’elle est maintenant. Je n’aurais pas Gaïa (merci Rachel !) et bien d’autres chiens d’assistance n’auraient pas pu être éduqués.

 

Merci et courage !

Merci aux familles d’accueil et courage pour ce passage à la grande école Handi’Chiens, soyez fières de vous et de vos loulous ! On ne vous remerciera jamais assez. Plein de pensée. Gaïa et Mizu vous font de grosses léchouilles !

merci aux FA pour la grande école Handi'Chiens
Mizu et Gaïa disent merci
Vous aimez ? Partagez
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    15
    Partages
  •  
    15
    Partages
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.