De retour : explication et prévision – Absence partie 1

Je suis de retour ! Je vais expliquer un peu pourquoi ces derniers temps le blog a été plus que calme.

Pourquoi cette absence ?

Je vous annonçais que je reprenais une formation. J’y étais du 6 juin au 21 septembre. Formation de secrétaire comptable volontaire, mais fatigante.

Pour réussir cette formation, j’ai dû faire des concessions, et la tenue de ce blog en faisait partie. Le peu que j’écrivais (celui-ci, celui-là ou encore) me faisait du bien. J’adore entretenir et écrire (surtout sur ce blog).

Ces compromis n’étaient pas totalement inutiles puisque j’ai réussi mes examens 😀 Avec un jury m’incitant à continuer dans cette voie, à aller plus loin, ça fait plaisir à entendre.

Qu’est-ce qu’il s’est passé pendant tout ce temps ?

Un pneu crevé, un entretien avec un espoir inutile, Gaïa qui nous a fait peur, une sangle cassée… Bref, plein de choses !

Et après ?

Je ne vais pas aller plus loin en comptabilité. Du moins, pas pour le moment. J’ai besoin de me poser.

Je cherche un travail. L’idéal, bien entendu, un CDI. Dans l’assistanat, secrétaire comptable ou autre métier qui serait dans mes cordes. Dans les cas, je refuserais tout temps plein, je négocierais forcément un temps partiel. Je connais mes limites et refuse de me tuer à la tâche.

J’ai ouvert ma microentreprise, je suis rédactrice web ! Petit plus qui me fait plaisir 🙂

Continuer ce blog est toujours d’actualité. C’est une façon de vous raconter des histoires de Gaïa et Mizu, promouvoir handi’chiens mais aussi le bonheur que m’apporte les louloutes. C’est aussi un bon moyen pour moi de m’entrainer dans la rédaction d’articles même si ici je peux écrire plus librement.

Me revoilà !

Vous aimez ? Partagez
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
    3
    Partages
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réflexion au sujet de « De retour : explication et prévision – Absence partie 1 »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.